La Tendre Humanité

Spectacle de Laetitia Labre hébergé par la Cie

Création 2010 - Théâtre d’ombre

sur un texte de Jean Cagnard

Spectacle d’ondes lumineuses et sonores pour pierres molles et humains rigides.

Un récit drôle et poétique, quand les ombres et les images racontent l'histoire des hommes, l'histoire des pierres qui nous entourent et nous précèdent. 

Derrière un écran de tissu, des ombres s'animent, se découpent et se dessinent, nous parlant avec humour du silence, de la mort et de la magie du sacré, de Mozart, de Rodin et des scorpions...

Histoire d’un bâtiment et des hommes qui l’ont conçu et habité, La Tendre humanité nous propose  un  regard sur la pierre, un regard humain bien sûr. 

Mais à bien y regarder, ne serait-ce pas l’inverse ? 

On croirait y lire le regard que les pierres posent sur les humains… 

Donc disons, le regard que les vraies pierres posent sur les vrais humains, vu par les yeux d’un humain : Jean Cagnard et raconté par un autre humain : Lætitia Labre, à l’aide de fausses pierres et de faux humains…

C’est à s’y perdre n’est-ce pas ?

Textes - Jean Cagnard 
Mise en scène, scénographie et interprétation - Laetitia Labre 
Création sonore - Cinta Sinn Lasheras 
Régie - Antoine Lenoir 
Accompagnement artistique - Joëlle Noguës et Giorgio Pupella 
Regards extérieurs - Frédéric Bargy, Serge Boulier, Antonin Lebrun, Polina Borisova
Construction - Laetitia Labre, Polina Borisova, Serge Watelier

Démiurge

Performance One Shot d'Antonin Lebrun seul dans une serre

(2014)

Un individu en guenille, le visage caché sous un crane de mouton, tente désespérément par des incantations et autre manipulations de créé la vie. Il manipule de la terre en direct, utilise os, eaux et grigris pour altéré la matière. Échouant perpétuellement dans son entreprise, il s'énerve contre le spectateur dans un langage incompréhensible.

Lors de la performance, les spectateurs rirais en voyant ce pauvre Démiurge insatisfait et colérique. sans doute y voyaient - t- il un reflet de l'homme et ça troublante recherche de parvenir à ce reproduire lui même en vain.

1/2

Le Monstre

Perfomance one-shot d'Antonin Lebrun

(2014)

Exibition de la petite vie d'un monstre au fond d'une cave.

Une fois votre peur sumonté vous pourré contemplé la manière d'être  de cette bête au origines inconue. Comme nous elle passe le temps comme elle peut . Manger, boire, tenter de comuniquer avec le spectateur,  jouer avec "Phil" ça peau de loutre morte l'occupe mais ne parviens pas à soigner ça profonde solitude